Vélomagus, récit d'un vélotafeur accidenté.

Remerciements

Je souhaite rendre hommage à ceux sans qui cette histoire aurait pu être encore plus douloureuse.

Tout d'abord ma compagne. Je m'incline devant son dévouement et sa force pour avoir enduré une telle épreuve. Victime collatérale, elle a été mon soutien et n'a pas ménagé sa peine. J'ai fait ce que je pouvais pour lui alléger la tâche, mais elle a été d'une grandeur himalayenne.

Mes deux petits garçons. Je leur rends hommage car grâce à leur insouciance et leur vitalité, j'ai pu vite fait reprendre le cours de la vie. Je suis tellement heureux qu'ils aient encore leur père et de pouvoir continuer à goûter ce bonheur d'être avec eux.

Mes parents qui ont encaissé sans broncher une nouvelle que tout parent ne souhaite jamais apprendre. Ils ont su surpasser cela et ont été d'une grande aide.

Ma famille proche et ma belle-famille qui ont su prendre des nouvelles et ont été aux petits oignons avec moi.

Mes amis qui m'ont montré qu'en cas de coups durs ils sont là et qui m'ont choyé dès mon retour de l'hôpital par des présents bien sympathiques (à consommer avec modération, veuillez ne pas manger trop gras, salé, sucré).

Mes collègues et ma chef pour leur compréhension et leur attention. Désolé de vous avoir causé autant de tracas.

Les personnes de l'entrepôt de logistique Ziegler à Grand-Quevilly (qui fait face à l'usine dans laquelle je travaille) qui ont été les premières à me secourir. Vos premiers gestes ont été salutaires. 

Les pompiers, personnels soignants et policiers. Big up à vous, merci de continuer à vous mettre au service des citoyens alors même que vous êtes en souffrance.

Enfin je terminerai en remerciant la communauté cycliste de Rouen (en particulier l'association Sabine), de Twitter et de Facebook pour tous vos gentils messages et vos conseils de toute sorte. Un grand merci spécial à Cinquante Euros, trachyboy, Cycliste Aigri et Rennais mais pas que... pour leurs relectures des pages de ce site.